specificites

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Prochaine révision
Révision précédente
specificites [2015/06/26 09:45]
Matthieu Amiguet créée
specificites [2015/07/03 13:37] (Version actuelle)
Matthieu Amiguet [Installations interactives]
Ligne 24: Ligne 24:
 Le //DJing// (et son discret petit frère le //live coding//), dans la mesure où ils permettent de "jouer de l'​ordinateur",​ présentent des similitudes avec la lutherie augmentée. Deux points fondamentaux les en distinguent cependant: Le //DJing// (et son discret petit frère le //live coding//), dans la mesure où ils permettent de "jouer de l'​ordinateur",​ présentent des similitudes avec la lutherie augmentée. Deux points fondamentaux les en distinguent cependant:
  
-La lutherie augmentée part d'un instrument acoustique (ou électro-acoustique),​ alors que le DJing se concentre sur des sons de synthèse ou pré-enregistrés. +    * La lutherie augmentée part d'un instrument acoustique (ou électro-acoustique),​ alors que le DJing se concentre sur des sons de synthèse ou pré-enregistrés. 
-Le DJing consiste en la diffusion et le mixage d'​extraits musicaux plus ou moins longs. Si cela rend plus facile la réalisations de //beats// entraînants,​ cela limite également les style musicaux abordables et introduit une inertie dans le "jeu instrumental"​ qui serait tout à fait inacceptable dans un contexte de lutherie.+    ​* ​Le DJing consiste en la diffusion et le mixage d'​extraits musicaux plus ou moins longs. Si cela rend plus facile la réalisations de //beats// entraînants,​ cela limite également les style musicaux abordables et introduit une inertie dans le "jeu instrumental"​ qui serait tout à fait inacceptable dans un contexte de lutherie.
  
 ===== Installations sonores ===== ===== Installations sonores =====
Ligne 39: Ligne 39:
 Certaines installations interactives à la frontière entre les arts plastiques et les installations sonores présentent des caractéristiques proches d'un instrument de musique. Certaines installations interactives à la frontière entre les arts plastiques et les installations sonores présentent des caractéristiques proches d'un instrument de musique.
  
-Prenons //Play the World// de Zach Lieberman, exposé au Barbican de Londres en 2014: un clavier permet de jouer de la musique, mais chaque note, plutôt que d'​être synthétisée,​ sera diffusée depuis une station de radio quelque part dans le monde qui se trouve diffuser justement cette note à ce moment-là.+Prenons //Play the World// de Zach Lieberman, exposé au Barbican de Londres en 2014: un clavier permet de jouer de la musique, mais chaque note, plutôt que d'​être synthétisée,​ sera diffusée depuis une station de webradio ​quelque part dans le monde qui se trouve diffuser justement cette note à ce moment-là.
  
 Cette installation très ludique poursuit cependant des buts très différents de ceux d'un luthier: en introduisant une part considérable d'​aléatoire,​ on rend l'​expérience immédiatement amusante pour celui qui la tente, mais on rend du même coup totalement impossible la maîtrise de l'​instrument au sens classique du terme, qui permet un contrôle toujours plus grand sur le son produit au fur et à mesure des progrès de l'​interprète. Cette installation très ludique poursuit cependant des buts très différents de ceux d'un luthier: en introduisant une part considérable d'​aléatoire,​ on rend l'​expérience immédiatement amusante pour celui qui la tente, mais on rend du même coup totalement impossible la maîtrise de l'​instrument au sens classique du terme, qui permet un contrôle toujours plus grand sur le son produit au fur et à mesure des progrès de l'​interprète.