rfla2016:compterendus

Ceci est une ancienne révision du document !


A PCRE internal error occured. This might be caused by a faulty plugin

====== RFLA'16: Compte-rendu des discussions ====== <WRAP info center round box justify 90%> Cette page propose un compte-rendu très succinct des discussions du second jour des [[:rfla2016|RFLA'2016]]. Cela permet de se faire une idée des sujets qui ont été abordés, mais ne constitue pas un PV complet. Si vous avez des questions sur ces discussions, merci de contacter [[mailto:rfla2016@lescheminsdetraverse.net|rfla2016@lescheminsdetraverse.net]]. </WRAP> Dans ces comptes rendus, les abréviations suivantes seront utilisées: * BM: Barbara Minder * CR: Charles Rouaud * MA: Matthieu Amiguet * OB: Olivier Bélanger * ON: Olivier Nussbaum * SB: Simon Bolliger * SS: Sébastien Schiesser ===== Interaction homme-machine ===== En ouverture, CR fait une brève présentation des techniques de captation de mouvements de la langue qu'il a développées. 3 Brevets. Applications possibles: grand public (commande vocale... mais sans la voix!), médical, musique, ... À suivre sur [[http://www.lipeo.fr]] Parmi les types d'interaction possible, nous avons déjà parlé hier de * pédaliers divers * capteurs divers (pression, accélération, simples switches, ...) * k-bow * ... Discussions autour de l'interaction par reconnaissance sonore * SS: nécessite un apprentissage. Voir par exemple les travaux de Christophe Haval à Bordeau: http://www.proximacentauri.fr/christophe-havel/ * OB: fiabilité difficile à obtenir (autant fiabilité du musicien que de l'analyse!). Expérience avec un flûtiste, où un son très aigu et fort servait à déclencher un événement. Mais difficile d'obtenir des choses utilisables de manière plus large. * SS: Avec SABRe, on peut faire du suivi de doigtés plutôt que de son! * MA: problème de la latence. Par exemple la communauté antescofo (ircam) semble travailler avec des latences considérables. Du coup, ça ne se prête qu'à un certain type de musique... * OB: ne jamais essayer d'utiliser une analyse de Fourier en temps réel sur un percussioniste! * De manière générale, se poser la question de ce qu'on amène sur scène: faut-il une centrale nucléaire pour faire du 12V? * OB: Un déclenchement humain (pédalier, switch, ...) peut "ouvrir une porte" qui permet ensuite à la machine de réagir sur la base d'une analyse locale. On peut du coup se contenter d'une analyse plus légère (intensité sonore, spectre, ...) * MA: C'est ce qui est fait au début de "Traces d'orient" par exemple... [[http://www.lescheminsdetraverse.net/static/rfla2016/#23]] Divers sujets en vrac: * Évocation des difficultés à utiliser un pédalier pour un instrument à vent appuyé au sol (clarinette basse, flûte basse upright, ...), car il n'est pas possible de baisser les yeux pour voir ce que l'on fait. * OB: on pourrait fixer un switch sous le soulier/pied de l'interprète qui peut alors se déplacer librement tout en gardant son "pédalier" à disposition. * BM: Oui mais ça nécessite de modifier sa position de jeu, ce qui n'est pas forcément anodin... * SS: Importance capitale du retour d'information dans l'interaction homme-machine! (voir projet [[https://www.zhdk.ch/index.php?id=icst_ahmi]]) * Donc doubler le switch sous le pied d'un vibreur! * Plus la puissance à disposition augmente, plus nos besoins augmentent aussi. Il faut parfois savoir se contenter de moyens simples et d'algorithmes peu gourmands. travailler sur une plateforme comme le bela permet parfois de se re-poser les bonnes questions! ===== Pérennité ===== SS: Le problème de la pérennité n'est pas seulement technique, mais aussi * pérennité financière * libération de la personne/du groupe d'origine * "N'importe où dans le monde, si tu pètes une corde de guitare, tu peux la remplacer" * OB: comme le MIDI MA: Il y a aussi le problème de la pérennité logicielle OB: Si tu documentes bien, pas de raison de ne pas pouvoir ré-implémenter MA: Sauf qu'il est pratiquement impossible de tout documenter... BM: C'est comme la reconstitution baroque OB: Mais nous on peut laisser une trace sonore... SS: Archives du festival de Bourges: garder des Atari, disquettes, ... OB: C'est pourquoi il faut archiver une specification de l'oeuvre, pas le matériel BM: La répétition à l'identique est une chimère actuelle MA: L'abstraction (p.ex. notation) laisse plus de place à l'interprète (comme le relevait Philippe hier) ON: Il y a aussi la transmission... les oeuvres pérennes sont celles qui se transmettent déjà maintenant. * Je peux transmettre Stella by starlight à mes élèves comme cela m'a été transmis. * Dans la musique indienne, la transmission est orale depuis des centaines d'années SS: Consensus: * la musique traditionnelle est une notice d'exécution * pour la musique mixte, c'est aussi ça qu'il faut... ON: on est dans un paradoxe: on prétend être à la pointe et on se soucie de pérennisation! SB: On est encore dans l'exploration, c'est parfois plus des essais que des oeuvres. C'est un outil, mais pas forcément un résultat qu'il faut garder. MA: Pérennisation à long terme, c'est une chose, mais il y a aussi celle à court terme. SS: Exemple du board discontinué sur sa clarinette. Il aurait du acheter des composants bruts plutôt que "à haute valeur ajoutée"... OB: On achète aussi du matériel trop cheap SS: On ne peut pas attendre une fiabilité industrielle pour des produits bricolés dans un garage BM: La flûte Boehm a mis des décennies à se généraliser MA: Pas comparable car nouveau produit vs remplacement d'un produit existant avec des habitudes BM: Raconte l'histoire de la flûte Kingma. La réutilisation du savoir-faire des interprètes favorise l'adoption des nouveautés. SS: Négociations avec Selmer pour production de clarinette augmentée pas facile... CD: Il faut que le prix de revient soit 25% du prix de vente pour les petites séries et 10% si grande série OB: À court terme, ce n'est pas de la perennité, mais de la fiabilité OB: Dès qu'il y a de l'électronique, ça fragilise CD: Pas d'accord. En analyse MTF, c'est les connecteurs les plus fragiles. Mais l'électronique, ça ne se dépanne pas. Ça se remplace en bloc. SS: C'est pas le board le pb, c'est le montage de tous les capteurs, etc. OB: On y coupe pas, on doit avoir deux instruments MA: mais on peut pas se permettre OB: Alors doubler l'électronique si elle est adaptable MA: Il y a aussi le métier pour rattraper les pannes... Ça peut valoir la peine d'identifier les choses incontournable pour lesquelles il faut un backup et celles qu'on peut contourner OB: Et on peut prévoir les plans B BM: C'est exactement ce que j'essaie de transmettre à nos élèves... (donc excellente transition vers la discussion suivante!) ===== Pédagogie ===== OB: La capacité à réagir à un imprévu sépare l'artiste du technicien... SS: Est-ce que ça se transmet? BM: Fait un parallèle avec l'apprentissage de la conduite automobile... ON: Est-ce qu'on est tous enseignants ou autrement dans la transmission? SS: Plusieurs aspects * Le musicien sur scène transmet * Recherche: Cours d'été, visites, ... * Mathias [Müller] transmet aussi * Dans tous les cas, jeunes adultes ON: Est-ce que Mathias a fait des retours sur sa transmission de la clarinette augmentée? SS: Pas de problème particulier, mais des retours sur ce qui pourrait améliorer le produit (faire une app, ...) ON: 1 seule occasion d'amener son expérience à un élève. * Ça ne peut intervenir qu'en fin de cursus * Ne fait pas de promotion active... * Pense qu'il y a un créneau au niveau de l'école de musique - mais pas forcément les moyens. SB: À l'EJMA ([[http://www.ejma.ch/]]), il y a des salles équipées SS: Y a-t-il des cours dans ce sens quelque part? Tous: Pas qu'on en ait conscience... BM: Aux Chemins de Traverse, on essaie de faire de l'intergénérationnel * Parfois on essaie de mettre à disposition notre matériel (cours, portes ouvertes) * Élève de 70 ans pour laquelle c'est normal d'augmenter sa flûte... * Élève aveugle... cela pose d'autres exigences. ON: C'est de l'expérimentation; on pourrait imaginer amener aux élèves du répertoire composé. Considération sur la méfiance/animosité des "classiqueux" par rapport à l'électronique/informatique. ON: Oui mais les cours de Mathieu [Schneider] sur le live looping étaient blindés. Donc il y a de l'intérêt. BM: On pourrait intervenir dans des HEM... ON: Mais ne pas négliger l'école de musique ===== Rêvons! ===== BM: Aime bien prendre des moments pour faire un pas en arrière. CD: A fait un article sur wikipedia. On pourrait faire un article sur les instruments augmentés. OB: Il faudrait commencer par définir ce qu'est la lutherie augmentée. * Il faut lancer un sondage sur ce qu'est la LA BM: La définition c'est une chose - mais en termes de contenu de quoi on rêverait ON: C'est peut-être à la nouvelle génération d'intervenir... SB: Rêves * Approfondir le sujet * Acquérir plus de matériel * Mieux comprendre ON: Mais par exemple un K-bow, ça te fait rêver? SB: Oui, plus qu'une clarinette augmentée! SS: Aimerait pouvoir utiliser plutôt que développer en permanence * Oser stopper le développement MA: Difficile de trouver l'équilibre entre "freezer" les fonctionnalités et développer BM: N'est-ce pas naïf d'imaginer que des gens comme nous vont s'arrêter? MA: Oui mais souvent le travail instrumental fait les frais de tout ça... BM: Mais n'est pas idem avec instruments traditionnels? OB & ON: Oui mais c'est vraiment pire avec l'augmentation Discussion sur le risque/les opportunités de l'ouverture des possibilités du numérique. ON: En tant qu'instrumentiste je rêverais d'avoir une collaboration du type de celle de GeKiPe où des spécialistes pourraient réaliser mes idées... SS: Mais tu as la chance de pouvoir te définir ("en tant qu'instrumentiste") mais si on fait un peu de tout c'est plus risqué. MA: Rêve de trouver un instrument augmenté qui ait un vocabulaire satisfaisant pour le travailler comme un instrument (mais n'y est pas du tout) (délimitation physique et de fonctionnalités) CD: Rêve de retrouver des sons agréables à l'oreille mais sans les contraintes de la technique instrumentale Tous les autres défendent le plaisir de la technique instrumentale BM: Le fait de jouer augmenter fait évoluer le jeu non augmenté aussi! OB: Rêve qui diffère beaucoup * Choses à reprocher à tous les environnements qui permettent d'écrire du DSP * Réfléchit à une syntaxe / nouveau langage * Ecosystème trop compliqué * À la recherche du langage idéal * pyo est parti de ses besoins, puis ceux des autres * Sondage sur les besoins pour un langage idéal * doit être dépouillé de toute dépendance, simple, versatile, ... Le rêve d'OB diffère beaucoup de ceux des autres mais pourrait bien être complémentaire!